samedi 19 mai 2018

Un mois de contes de Christophe Blanquie


=Des contes pour adultes =




‘‘Il était une fois un homme tellement banal qu’on ne l’aurait pas remarqué dans la rue. Il était poli, aimable ou presque et éprouvait les gentilles joies et les petites contrariétés de tout le monde. Cet Alfred sans histoire croisa un jour le chemin de Cosette.’’

Alfred, s’il avait été écrivain aurait écrit un roman pour Cosette, mais il manquait d’imagination.
‘‘Il n’osait croire aux histoires, sauf à celles qui commençaient par « Il était une fois »
Alors lorsqu’il était joyeux il se mit à écrire des petits contes qu’il racontait ensuite.

L’auteur propose à son lecteur dans cet ouvrage un recueil de contes. Quarte semaines de contes, jour par jour. Puis une semaine des quarte jeudi ainsi qu’un conte de Noël.

Au fil des contes, le lecteur croisera : un hibou, une corneille, des araignées et toutes sortes d’autres animaux. Des animaux avec des caractères différents.
Chaque jour, un animal différent vous accompagnera.

L’auteur joue avec les mots, à travers lesquels il fait passer à son hôte sa sensation de délectation à le faire.
‘‘Quelle étrange créature, avec ses plumes mal lissées ! Dieu que le forban était laid, avec le quintuple menton qui pendait au bec ! Mais comme il sentait bon ! Le hibou ne s’y prit pas à trois fois pour ne pas y aller par quatre chemins.’’

Telles les fables de Jean de la Fontaine, l’auteur emporte les adultes dans le monde onirique avec ses contes.

Une bonne lecture qui innove les contes, mais cette fois pour adultes.

Un mois de contes de Christophe Blanquie, les éditions abordables ( LEA), avril 2017, 171 pages, 18.90€



Chronique by Maria Lebreton.



samedi 12 mai 2018

La saison des feux, de Celeste Ng


= Et si tout n’était qu’apparence ? =



Mia est une artiste sans argent, elle va arriver accompagnée de sa fille, Pearl, à Shaker Heights, une banlieue riche de Cleveland.
Elle  va rencontrer les Richardson, une famille riche et travaillera pour eux tous en étant leur locataire.
Mais le passé de Mia va faire refaire surface et va bouleverser la petite vie bien rangée des habitants de la petite ville de Shaker Heights.
Qui est réellement ce personnage énigmatique qui est Mia?
Quels sont les secrets que cachent les Richardson et leurs voisinages ?

Dans ce livre deux catégories sociales vont se trouver mêlées emmêlé.
Les riches, les pauvres, les bohèmes et les bourgeois.
La présence de Mia et sa fille vont mettre en péril la bonne entente du voisinage. La tension monte et tout peut exploser !!!!

Le lecteur va se retrouver dans un monde où les apparences, les règles de la bienséance et du paraître sont les maîtres mots.
Un roman fait de secrets dont le lecteur aura hâte de découvrir le dénouement !!!
On plonge avec plaisir dans les méandres des psychés de très beaux personnages féminins !
Des questions toujours d’actualité à la lecture du roman refont surface à l’esprit du lecteur tel que : l'argent fait-elle le bonheur? Même si le passé fait partie de nous, sommes-nous obligés de le subir ?

Un excellent moment livresque passé en compagnie de ce roman que je qualifierais de page-turner. Un roman addictif qui tient les promesses de son bandeau : Hypnotique, intelligent et brillant.
Un roman qui a frôlé le coup de cœur !!
Une plume envoûtante et efficace, un roman à ne pas manquer. 
 

La saison des feux, de Celeste Ng, éditions Sonatine, avril 2018, 375 pages, 21

Ma note de grande lectrice : 20/20. 


Quelques mots sur l’autrice :


 
De nationalité : États-Unis, née à Pittsburgh, Pennsylvanie en  1980. Celeste Ng est une romancière et nouvelliste.
Celeste Ng vit à Cambridge, dans le Massachusetts, avec son mari et son fils.
Originaires de Hong Kong, ses parents se sont installés aux États-Unis à la fin des années soixante. Son père, physicien, a travaillé au Glenn Research Center et sa mère, chimiste, a enseigné à l'Université d'État de Cleveland.

Son premier roman, "Tout ce qu'on ne s'est jamais dit", 2014 a été récompensé aux USA par






vendredi 11 mai 2018

Le scarabée bleu, d’Emmanuelle Jappert


= Ouvrez les yeux et regardez le monde qui vous entoure !! =

 

Anicha, jeune femme de seize ans habite au cœur d’une oasis verdoyante dans la vallée du Dadès au Maroc.
Elle a passé sa jeunesse dans les livres et souhaite devenir institutrice.
Pour ce faire, elle doit aller à Marrakech, ce que son père voit d’un très mauvais œil.
Quelque temps avant son départ elle va faire la rencontre du scarabée bleu posé sur une pivoine.
Sa vie va complètement être bouleversée, le scarabée bleu va lui dévoiler qu’elle a un potentiel hors du commun !!!
Anicha va s’ouvrir à la vie réelle et va se lancer à l’aide du scarabée à une quête initiatique.
Elle traversera les villes, les payes, de Marrakech à Tanger et jusqu’à l’Égypte où elle trouvera sa voie.
Mais son chemin sera semé d’embûches et seule la force qui est en elle pourra la sauver.

Un roman onirique dans lequel le lecteur fera la rencontre du petit peuple….mais je ne vous en dis pas plus, à vous de le découvrir.

Un roman puissant qui vous emmène au-delà de l’imaginable et pourtant vous y croirez.
Avec des personnages parfois hauts en couleur, mais surtout attendrissants te touchants !!

Une jeune femme prête à tous pour sauver les gens, les aidés. Une personne au grand cœur qui possède une force intérieure immense.
Un exemple à suivre !!!

Un excellent moment livresque passé en compagnie de ce roman qui a frôlé le coup de cœur !!!


Le scarabée bleu, d’Emmanuelle Jappert, éditions Eyrolles, mars 2018, 238 pages, 16€

 


Ma note de grande lectrice : 20/20





mercredi 9 mai 2018

Seconde Humanité, d’Adrien Mangold


= Un livre dans un livre. =




Aujourd’hui est le plus beau jour pour Lucie et César Sefria, ils se marient.
Tandis que la fête bat son plein, un coursier essaye de joindre César pour lui apporter un colis d’une très haute importance.
L’esprit aiguisé du scientifique sait que c’est important, il quitte la fête quelques instants et va chercher son colis au parc Solaris.
Il revient et quelle joie de voir son meilleur ami Samuel arrivé en compagnie d’un invité surprise qui n’est autre que Cloud Octavia, le filleul de Samuel.

Cloud venait juste de visiter le laboratoire de César invité par Samuel, mais quelques minutes d’inattention et une maladresse vont se révéler très grave.
Grave au point de créer une pandémie qui a le pouvoir de détruire toute cette seconde humanité.

Ce roman de science-fiction poste apocalyptique va emmener son lecteur sur une terre qui après la Grande-Bleu, ayant détruit notre monde actuel, est devenue la seconde humanité.
Une période prospère de l’humanité où les mégalopoles et les Octavians se déclarent la guerre. Une guerre qui deviendra la plus meurtrière de cette époque.

‘‘-…épidémie s’est déclarée dans le centre de Logosme. En moins de vingt-quatre heures, les forces médicales ont comptabilisé plusieurs dizaines de cas. De nombreux autres continueraient d’affluer dans les hôpitaux alors que la souche du virus est encore inconnue. Nous savons seulement qu’elle proviendrait du laboratoire Sefria.’’’
César qui sera en même temps jugé coupable par la population comme étant l’instigateur, sera aussi considéré comme le seul homme à pouvoir enrayer cette maladie et sauver la seconde humanité.
Mais réussira-t-il ?

A travers ce roman, le lecteur découvrira des personnages étonnants, un soldat et une fillette dont l’histoire  ne pourra que toucher son lecteur par sa tendresse.
Une intrigue dont le maître mot est ‘‘action, action, action’’

Format original, dans cette œuvre se trouve un autre livre. Un livre dans un livre, qui permet au lecteur de mieux comprendre l’histoire et à César de peut-être sauver la terre.

Une plume efficace, une histoire qui tient le lecteur en alerte.
Un auteur à découvrir.



Seconde Humanité, d’Adrien Mangold, éditions HSN : l’homme sans nom, février 2018, 336 pages, 19.90€.


Ma note de grande lectrice :19/20.






Présentation

Ma photo
Coucou.... Bienvenu à tous. Ma première passion: la lecture, la découverte de nouveaux auteurs et de nouveaux genres littéraires. Ma deuxième passion: le partage de mes lectures. Voila ce que vous trouvez, dans mon blog!!!!

Un mois de contes de Christophe Blanquie

=Des contes pour adultes = ‘‘Il était une fois un homme tellement banal qu’on ne l’aurait pas remarqué dans la rue. Il était pol...